FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vers les hauteurs [Tigra Higura]

Aller en bas 
AuteurMessage
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Lun 6 Avr - 13:23

Hmm. Si vous vous êtes trouvé sur la rive de la Route Infinie, il y a une semaine, à condition d'avoir été au bon endroit à la bonne heure, peut-être avez-vous entendu ceci :

"Voyons … une route avec plein de fleur autour, du style greenpeace … Mais c'est exactement ça ! (rire) On dirait bien que je suis arrivé à bon port ! Il ne me reste plus qu'à suivre cette voie toute tracée …"

Celui qui parla ainsi est mon maître, hmm, Pandore. Si vous l'avez trouvé étrange, sachez qu'il est loin d'être aussi mystérieux qu'il ne s'en donne l'air. Si vous ne l'avez pas trouvé étrange, c'est probablement que vous ne l'avez pas rencontré.

"Mais dans quel sens ?"

Mon maître ne brille pas par son sens de l'orientation ; la perfection n'est pas de ce monde, hmm. Pour être plus précis, il dispose d'un instinct hors du commun pour ce qui est de se repérer en intérieur, mais dès qu'il se trouve hors des murs, il lui arrive de, hmm, se perdre avec une confondante régularité.

"Messire Kazuma, je suis encore perdu ! (rire nerveux)"

C'est ce qui lui était arrivé au moment dont je vous parle.

"Soyons sérieux! (rire) Jusqu'ici, ma bonne étoile m'a toujours soutenu, ce qu'elle n'aurait pas fait si elle n'avait pas une idée fixe derrière la tête … (rire) Elle n'a donc pas de raison de s'arrêter ! (rire)"

Pourtant, mon maître n'a pas désespéré : c'est hors de son caractère, il est si confiant. Pour lui, se perdre, c'est découvrir de nouveaux paysages.
Hmm.

"Ô ma bonne étoile, je t'invoque ! (rire) À travers ce pile ou face, guide-moi vers ma destinée ! Alors, pile pour ma gauche, face pour ma droite ! (rire)"

Il pense avoir de la chance -ce qui est faux bien sûr. C'est la chance qui s'attache à ses pas. Quoi qu'il en soit, le hasard sert Pandore, comme Pandore sert le hasard. J'entends par là que sans mon maître, de nombreuses opportunités d'évènements que vous qualifieriez à tort d'aberrants ne se seraient jamais produites, ce qui est un mal ou un bien.
Rien de plus.

"Comme toujours, ma bonne fortune se tait ! (rire) Alors, n'y aurait-il pas ici un autre voyageur un peu moins perdu que moi (rire) capable de m'indiquer non pas la voie mais la manière de l'emprunter ? (rire) Ah, oui, là-bas ! EH OH, MESSIRE ou Mademoiselle je ne vois pas bien à cette distance … (rire)"

Mais mon maître, hmm, est suffisamment sage pour faire confiance à autrui lorsque la chance lui fait défaut, et …
Mais assez parlé de mon maître ! N'hésitez pas à m'arrêter lorsque je monopolise la conversation, surtout. Je comprendrais que mes commentaires sur les actions de Pandore vous lassent.

Bien. C'est à vous, maîtresse Higura.
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Sam 11 Avr - 13:00

Marcher, marcher et marcher encore, marcher marcher et marcher toujours, tel était pour le moment la fabuleuse activité de la jeune fille qui marchait (toujours et encores) sur la route infinie, qu'elle connaissait bien maintenant. Si cette route n'avait pas été surnomée ainsi elle lui aurait elle même donné ce surnom car à force de faire de nombreux allés-retour sans repos, on s'épuisait, surtout elle.

Le soleil tapait fort aujourd'hui et pourtant qui aurait cru du soleil alors qu'hier la pluie n'avait pas arreté de tomber sur les épaules de la demoiselle. Celle ci en y repenssant, soupirait par moment, sous ce soleil de plomb. Puis elle songeait simplement qu'elle n'y pouvait rien, elle n'as pas, après tout de pouvoir sur le soleil, et puis c'est bien, elle aime autant le soleil que la pluie, mais là il faisait très chaud trop chaud, quelle chaleur éttouffante il faisait, et puis son doux sourire revint, chassant les soupirs. Elle portait un long chapeau, au allures de ceux des samouraï, mais un ruban sur le coté lui rendait cet air feminin. Il valsait tendrement lorsque de fines et calmes tranches d'air passaient, même si elles étaient rares.

Le long du chemin, elle songea à Rey, ce qui la rendait encore plus joyeuse, elle se demandait ou il était encore passé celui qui trainait avec lui, bien sur elle voulait penser à Kuro, et "celui qui trainait toujours avec lui" le désignait nettement. Son esprit s'arreta lorsqu'elle apercu, plus loin des personnes, deux plus précisement, qui regardait dans sa direction.

Elle s'arreta alors pour essayer de distinguer de qui il pouvait bien s'agir, mais personne de sa connaissance, elle continua son chemin et arriva devant eux doucement.

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Ven 17 Avr - 8:23

Lorsque, bien plus tard, Pandore me décrivit la scène, il témoigna d'un phénomène, hmm, amusant.

"MESDEMOISELLES !?"

Tandis qu'il s'approchait de l'inconnue, mon maître vit distinctement la silhouette de celle-ci, hmm, encore bien distante, se déformer, onduler, et même engendrer son exact sosie ; au point qu'il put croire brièvement que deux jumelles arpentaient une même route.
Pandore était très satisfait de me raconter cette, hmm, "inestimable merveille de la nature", mais, personnellement, les inexplicables jeux de lumières sur une route goudronnée exposée à un soleil de plomb me laissent froid. Cela advient, voila tout.

Flanqués de leurs mirages respectifs, maître Pandore et la voyageuse se sont rapprochés doucement, jusqu'à ce que la trop grande proximité entre eux dissipe les illusions de la Route Infinie.
Une belle métaphore. Certaines choses n'existent que dans le regard d'autrui. Je crois cependant que la différence est parfois des plus délicates à faire entre le réel et ce qui ne l'est pas. Mais quelle importance, au fond ?

Hmm, hmm. Excusez-moi. Je reviens à la première rencontre de maîtresse Higura et de maître Pandore.


Maître Pandore, bien sûr, était sur le moment extrêmement troublé par l'évanescence d'une des deux demoiselles.

"Mademoiselle ? (rire nerveux)"

Toutefois, il s'en remit très vite. Son esprit est d'une souplesse remarquable.

"Euh, bon, mettons que c'est le Soleil. (rire) Bien le bonjour, honorable damoiselle ! (rire) J'ai l'audace de vous demander le pardon pour ce modeste dérangement que je vous occasionne (rire), ainsi que la direction selon laquelle je devrais cheminer pour atteindre le Château de l'Infini ! Car voyez-vous, je n'ai pas de carte de la région, et … (rire)"

S'en procurer une fut d'ailleurs l'une de mes premières taches une fois arrivé au Château.
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mar 21 Avr - 4:02

La jeune fille s'était arrété, et regardait l'étrange personnage en face d'elle. Il lui semblait fatigué, un petit peu du moins, pour ne pas dire beaucoup.

"Euh, bon, mettons que c'est le Soleil. Bien le bonjour, honorable damoiselle ! J'ai l'audace de vous demander le pardon pour ce modeste dérangement que je vous occasionne, ainsi que la direction selon laquelle je devrais cheminer pour atteindre le Château de l'Infini ! Car voyez-vous, je n'ai pas de carte de la région, et … "

La jeune fille l'interrompit, elle avait posé sa main sur son front,elle regardait si il avait de la fièvre, elle soupira en se relevant, elle soufla, rassurée. Puis elle le regarda de nouveau, elle le détailla, mais il ne semblait être qu'un voyageur perdu. Elle deriva son regard puis le reporta à nouveau sur lui.

"Le chateau Infini se trouve devant vous, vous prenez le chemin devant vous et dans cinq six kilomètres vous y êtes. Vous pouvez prendre n'importe lequel, ils arrivent au même endroit,, mais il ne vaut mieux pas les fréquenter de trop, je vous donne le conseil de passer par la gauche, c'est un petit peu moins dangereux, mais cela l'est toujours tout de même. Ce n'est pas sans risques de passer par ici... Mais comment vous nommez-vous?"

Fit-elle alors, en désignant du doigt le chemin de gauche.
Elle avait remarqué la façon dont il parlait qui lui semblait tout aussi étrange que le personnage en lui même. mais peu importait, il lui avait demandé de l'aide en quelque sortes, et elle l'aidait, point. Elle soupira discrètement, attendant le nom de la personne, ensuite elle se présenterai si besoin est.

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mer 13 Mai - 9:38

Hmm hmm.


Au mot "dangereux", mon maître eut sur le coup comme une absence. Pensez donc : il s'était l'avant-veille fait attaquer par des brigands, et même s'il avait comme à son habitude échappé au pire par sa chance -à ce que j'ai compris, hmm, un mage sanguinaire mais aiguillonné par le sens de la justice passait par là précisément au bon moment, et défit d'un seul geste l'armée des malfrats. Je reste persuadé que maître Pandore a une fois encore enjolivé quelque peu les choses ; mais comme je l'ai déjà dit, hmm, pour moi la distinction entre le réel et l'inventé est triviale. Où en étais-je, déjà ? Ah, oui …- même s'il avait par chance échappé au pire, maître Pandore ne tenait guère à tenter le diable plus qu'il n'était sain.

Réaction humaine, à mon sens.


Il resta donc un court moment sonné par la révélation, et répéta doucement le mot "dangereux …?", tout en imaginant ce que cela pourrait recouvrir. Mais, hmm, conscient de l'importance de son but, il décida pourtant de suivre la route infinie jusqu'à son terme (si vous me passez l'expression). La suite nous prouva qu'il n'avait pas eu tort.


Revenant, hmm, à lui-même, mon maître eut une phrase mystérieuse :

"Mon nom, Mademoiselle ? (rire) Eh bien, à dire vrai, si je me fie à ce que vous en dites, j'ai le nom de ce dont j'aurais semble-t-il grand besoin dans mes voyages … (rire) Un gendarme obéissant, pour me protéger … ou bien une cithare, ou un luth, pour me divertir ? (rire) Choisir entre ces deux pandores parait délicat, mais ne l'est : tout dépend de ce qu'on cherche chez un compagnon ! (rire)"

Mon maître apprécie grandement les phrases contournées et les mots d'esprits, mais peut-être passa-t-il, hmm, les bornes ce jour-là. Qui se souvient aujourd'hui qu'il y a plusieurs générations, un "pandore" était un policier en argot ? Ou que la "pandore", ou "bandore", est un instrument à corde, guère plus usité depuis le XVIIe siècle ?
C'est comme si des siècles d'évolutions des mœurs avaient échappés à mon maître.
Hmm, cela n'a rien d'étonnant, à mon sens ; mais peut-être diriez-vous le contraire. Quelle importance, au fond ?


"Habituellement, ma préférence irait à la cithare, mais si à ce qu'on dit la plume est plus forte que l'épée, je me permet en revanche de douter de l'efficacité défensive d'un luth … (rire nerveux) Alors si je vois passer un policier … (rire) Mais serait-ce suffisant ? (rire nerveux) Que se passe-t-il le long de la Route Infinie ?"

Maître Pandore, puisqu'il faut l'appeler par son nom, ne conclut pas sa dernière demande par son rire si caractéristique, ce qui en dit long.


Il s'intéresse de près aux rumeurs, aux impressions et aux rêves. Il y a toujours une part de vrai en eux, à ce qu'il raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mer 13 Mai - 11:46

Le temps passait et la jeune fille regardait l'homme face à elle, qui venait de parler, elle ne bougea pas pendant cinq bonnes minutes et essaya de déchiffrer ce texte plutôt étrange pour elle.

"Mon nom, Mademoiselle ? (rire) Eh bien, à dire vrai, si je me fie à ce que vous en dites, j'ai le nom de ce dont j'aurais semble-t-il grand besoin dans mes voyages … (rire) Un gendarme obéissant, pour me protéger … ou bien une cithare, ou un luth, pour me divertir ? (rire) Choisir entre ces deux pandores parait délicat, mais ne l'est : tout dépend de ce qu'on cherche chez un compagnon ! (rire)"
"Habituellement, ma préférence irait à la cithare, mais si à ce qu'on dit la plume est plus forte que l'épée, je me permet en revanche de douter de l'efficacité défensive d'un luth … (rire nerveux) Alors si je vois passer un policier … (rire) Mais serait-ce suffisant ? (rire nerveux) Que se passe-t-il le long de la Route Infinie ?"


Elle cligna deux fois des yeux, elle n'avait pas vraiment réussi à savoir son prénom, avant de comprendre qu'elle n'avait rien compris à ce qu'il venait de dire. Elle réussit à traduire la dernière phrase qui pourtant contrairement aux autres était simples et qui ne datait pas d'on ne sait quand. Il voulait savoir ce qui se passait sur la route infinie, elle sourit glacialement, ce qui en elle même la surpris. La route infinie, pensa t-elle, ce lieu si étrange ou l'on rencontre de tout, en passant des yakuzas aux fous furieux, armés jusqu'aux dents, si il leur en restent, mais parfois aussi c'est calme, rarement, elle avait eu la chance d'y passé une fois sans dommage, rencontrant un groupe de fous à liés, mais les avaient mis en déroute dès qu'elle avait croisé leurs regards.

"La route infinie... et bien c'est dangereux, parfois, c'est rarement calme, on va dire, soit vous vous faites attaquez par des gens pas très nets, soit pas des voleurs d'argent."

"Au fait je n'ai pas très bien compris vos phrases et vos mots, ni même votre nom, mais pour ma part je me nomme Tigra, Tigra Higura, cher..."

esperant cette fois ci qu'il réponde avec un language un tout petit peu plus moderne, elle soupira et se demanda bien sur qui elle était tombé cette fois-ci encore. Mais déjà elle était rassurée, il n'avait pas l'intention de la tuer, ni de lui voler des sous, mais elle ne savait pas trop du coté folie...

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Dim 17 Mai - 8:52

Naturellement, maîtresse Higura ne comprit pas la moitié des paroles sibyllines de maître Pandore. Bien sûr, hmm. Il est incapable de parler comme tout le monde, ou plutôt, il s'y refuse, car l'originalité de ses discours prime sur leur clarté. L'amphigouri est sa langue maternelle.
Toutefois, il sait aussi se faire comprendre … hmm … parfois.

"Pandore."

Il sait faire la révérence avec une grâce que je ne possède pas le moins du monde. Pourtant, c'est à moi de m'incliner devant lui, lorsque je le croise, balayant un couloir oublié. Il ne s'en préoccupe pas outre mesure, ceci dit, donc cela n'a pas d'importance.


"C'est ainsi que l'on me nomme … Pour vous servir, mademoiselle Higura. Quoique pour le moment, ce soit plutôt l'inverse ! (rire) Voudriez-vous me pardonner l'indiscipline de mon phrasé ? Cela fait … quelque temps déjà que je n'ai pas eu de conversation soutenue avec quelqu'un. Quelqu'un d'autre que mes serviteurs, j'entends ! (rire) Oh, je n'ai rien contre eux, ils sont très sympathiques ! (rire) Mais pour ce qui est du bavardage, eh bien … Voyez ce que mes mots sont devenus ! (rire)"

Hmm, je ne veux pas remettre en cause les paroles de mon maître, mais l'influence que nous exerçons sur lui est des plus subjectives. L'inverse est plus probable, même si nous ne discutons, au fond, que rarement. Quant à moi en particulier ? Oh, je n'en ai pas la moindre idée ! Je ne m'écoute sans doute pas assez parler pour comparer mon style à celui de Pandore. J'essaierai d'y prêter attention, à présent.

Une unique chose est sûre : en tant que serviteur, je ne me permettrai pas de discourir aussi rapidement que mon maître.

"Des gens pas très nets ? Et des voleurs d'argent, dites-vous ? Pauvre de moi ! (rire) Pourquoi a-t-il fallu que mon trajet recoupe celui de tous les criminels de la contrée ? (rire nerveux) Hmm …"


Peut-être n'est-ce qu'une, hmm, coïncidence, après tout. La notion de causalité m'a toujours paru vague. Qui s'est raclé la gorge en premier ? Maître Pandore, moi-même, une tierce personne ? Avons-nous commencé en même temps ? L'intérêt de la réponse n'est décidemment pas à la hauteur des efforts déployés pour l'obtenir.


"Merci de m'avoir prévenu, mademoiselle Higura ; mais, ma prudence n'étant pas à la hauteur de ma persévérance, je vais continuer ma route … Je crois ! (rire) Si personne ne me découpe en tranche en court de route … (rire nerveux) Mais voyons le bon côté des choses : par une chaleur pareille, celui qui aurait l'énergie de combattre serait vraiment un dieu ! (rire)"



Comme Pandore, après un vif salut, s'éloignait, il lui vint à l'esprit que dame Higura arpentait elle aussi l'interminable, hmm, Route Infinie ; et, il se retourna pour vérifier …

Oui. Le tigre était loin d'être un simple chaton. Elle portait une épée au côté.


"Oh, un instant, mademoiselle Higura : n'allons-nous pas dans la même direction ? Nous pourrions faire la Route ensemble ! (rire) Après tout, deux combattants sont plus intimidants qu'un seul, n'est-ce pas ? (rire)"
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Dim 17 Mai - 12:43

La jeune fille le regarda bizzarement, pour elle, à son "humble" avis, il parlait plus en soutenus que toutes les personnes qu'elles avait pu rencontrer,et même voir. Elle soupira puis dit alors:

"Ne vous en faites pas, vous parlez très correctement, c'est plutôt ma faute si je ne peux pas comprendre un language aussi élevé, je n'ai pas très bien étée éduquée,je m'en éxcuse sincèrement"

Elle avait dit cela avait une breve sincérité, et le penssait vraiment en fin de compte, ce garçon lui semblait honnete, et il lui demanda si elle voulait bien prendre la suite de la longue route, route infinie comme on l'appelle, et elle ne porte pas ce nom pour rien, car cette route est si grande que beaucoup de personnes sont mortes en chemin, s'y étant avanturés sans précaution, sans eau, ni nourriture, sans armes pour se protéger, enfin il lui demanda de prendre la route avec elle.

Elle sourit alors, lorsqu'il l'appellait "mademoiselle Higura" cela la génait "au plus haut point" mais elle ne dit rien, elle n'aimait pas que l'on la "nome" ainsi, elle préférait appelé les personnes de son entourage par leur prénom car un prénom est conçue pour parler à une personne en parliculier et pas en s'adressant avec le nom de famille, qui lui n'a "aucunement" quelque chose à voire la dedant, et elle préferait que l'on l'appelle aussi comme cela.

Le fameux Comme Pandore, après un salut, s'éloigna, il lui vint à l'esprit que dame Higura prenait elle aussi cette fameuse route Route Infinie et se retourna en sa direction, il remarqua son épée, elle aussi avait remarquer qu'il avait remarqué... mais ne dit rien, puis repris alors:

"Oh, un instant, mademoiselle Higura : n'allons-nous pas dans la même direction ? Nous pourrions faire la Route ensemble ! (rire) Après tout, deux combattants sont plus intimidants qu'un seul, n'est-ce pas ? (rire)"

"Oui c'est exact monsieur Pandore" fit-elle en s'inclinant à son tour, elle penssait que cela se faisait aussi. Elle continua donc:

"si vous souhaitez de la compagnie pour combattre des brigands, je serai à vos cotés, mais je devrai me défaire de vous car je ne vais pas à la tour du chateau infini, je pars bien avant, vers la plaine et les forêts."

Elle se mit à ses cotés et attendit qu'il commence à marcher pour le suivre. Elle lui tendit une bouteille d'eau.

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mer 27 Mai - 6:45

"Oh, votre générosité vous honore, mademoiselle Higura ! (rire) Mais tandis qu'arrivé au château je pourrai régénérer mes réserves, vous semblez quant à vous partie pour un fort long périple, où l'eau douce pourrait s'avérer être un bien aussi rare que précieux ! Gardez votre boisson, je n'ai pas encore assez soif pour vous spo …"

Mon maître s'aperçut brusquement que la complication pouvait ici être évitée.

"… pour vous priver de vos ressources ! Et, plus prosaïquement … (rire) je ne peux décemment accepter de voler l'eau d'une dame ! Ma galanterie me l'interdit ! (rire) Vous êtes déjà trop aimable d'accepter de m'accompagner."

Pandore arrêta un instant son discours, s'inclinant ; puis comprit enfin que dame Higura attendait son départ pour lui emboîter le pas. Il commença à avancer.


Et c'est ainsi que la longue marche débuta. Une avancée pénible et monotone, à laquelle je suis fort aise d'avoir quant à moi échappé.
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mer 3 Juin - 13:15

La jeune fille rengea sa gourde. Elle avancait et regardait parfois l'homme à ses cotés-du coin de l'oeil-. C'est vrai qu'il parlait vraiment très bizzarement, mais au moins il était poli -même si on ne comprenait que la moitié des mots...- , il était poli. Ce qui était de plus en plus rare se dit la jeune fille. Il est vrai qu'il était rare de tomber de nos jours sur des personnes ayant un langage correct et non complètement dénué de sens.

Elle tourna la tête regardait les fleurs dans les chemins -que les personnes qui venaient avant n'arrivaient pas à finir cette route, et sont morts sur le coté en voulant la finir autrement, il ne valait mieux pas faire ce genre de choses lorsque l'on ne sait pas ou l'on va-

Le soleil brillait fort, et il chauffait vraiment beaucoup. Tigra soupira, puis s'arreta en court, elle avait remarqué que l'homme n'avait pas de chapeau. Et comme ce Pandore -comme il s'était nommé- ne semblait pas en avoir besoin. Elle ne dit rien, et continua son chemin qui pour l'instant semblait bien calme.

-Mais pour combien de temps?-

-Etait-ce le fameux calme avant la tempête?-

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Lun 8 Juin - 8:10

Mon maître avançait d'une foulée paisible, comme s'il n'avait que faire de la chaleur écrasante, mademoiselle Higura à sa suite. L'étrange équipage avançait si bien que deux heures plus tard, lorsque Pandore reprit la parole, une vingtaine de kilomètres avaient été avalée. Mais la citadelle s'éloignait au même rythme que l'horizon, et le Soleil avançait plus vite qu'eux (du moins, dans leur référentiel ... Hmm.).

"Mademoiselle Higura ? Vous avez l'air de bien connaitre la Route Infinie ... et je ne doute pas que votre connaissance du Château soit aussi étendue que cette ... fichue voie ! (rire) Je suis quant à moi un étranger ... Y a-t-il quelque chose d'important à savoir sur cette étape de mon voyage ? Une spécialité locale à goûter, un monument historique à visiter ? (rire) Ou, au contraire, un endroit à éviter ...?"


Je ne sais si mon maître s'arrêta pour respirer ou simplement pour écouter la réponse de dame Higura ; mais sur le moment, il continua sa marche sans accroc, le regard posé sur un but qui n'était peut-être pas la Château de l'Infini en lui-même.
Je suis sûr qu'à ce moment-là il était perdu dans ses pensées, comme il l'était peu de temps auparavant sur la Route, mais je ne saurait pas en dire vraiment plus. Je le vois bien comme cela, mais même moi ne saurait sonder son âme jusqu'aux tréfonds.
De toute façon ...
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Sam 13 Juin - 5:15

La jeune fille le regarda sans pour autant s'arreter de marcher, il fallait avencer peut-importe comment, rester sur cette route était quelque chose à ne pas faire. Sauf en état de démense totale ou de déséspoir infini. Il lui demanda ensuite quels étaient les spécilités de la région, elle cligna de fois des yeux, s'était-il au moins rendu compte qu'ils étaient en train de marcher sur une route qui s'étendait à perte de vue, et qu'il n'y avait aucune maison ni meme maisoonnette pour s'arreter boire un coup, ou même se protéger, ne serait-ce que pour quelque seconde même.

Elle soupira puis essaya de lui répondre le poliment possible:

"les spécialités? Il n'y a rien que l'on puisse manger ici, à part l'herbe, mais je ne crains qu'elle ne soit réèlement gouteuse, pour ce qui est des endroits à éviter vous aller justement vers un des pires de tous les pays, autant vous prévenir tout de suite, les lieux par ici sont dangereux, mais je ne pense pas que cela soit réèlement un problème pour vous."

Elle se tue -enfin- et continua de marcher comme si elle n'avait rien dit.

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mar 16 Juin - 8:16

Hmm. La répartie de maîtresse Higura était des plus pertinentes, je dois dire, mais je crains fort que maître Pandore ne l'ait pas aussi bien pris que moi sur le moment, au vu de l'expression ahurie qui se répandit en un instant sur son visage. Comble de la surprise, il s'arrêta même sur place, bien que rien à l'horizon n'indique la proche présence du Château -je parle du Château de l'Infini, bien entendu.

"Qu'entendez-vous par là, mademoiselle Higura ?"


Pensez-vous que la surprise de Pandore était due à la sentence "pour ce qui est des endroits à éviter vous aller justement vers un des pires de tous les pays", ou bien plutôt à celle-ci : "les lieux par ici sont dangereux" ? Ou bien à celle-là : "je ne pense pas que cela soit réèlement un problème pour vous" ?
Moi-même n'ai pas de, hmm, préférence personnelle.


"Pour ce qui est des endroits à éviter vous aller justement vers un des pires de tous les pays", "les lieux par ici sont dangereux" ? Mon maître n'avait, certes, aucune connaissance de la région avant d'y mettre les pieds. Toutefois, il est sage de s'attendre à cette éventualité lors d'un périple en terre inconnue ; et je suis convaincu que Pandore n'avait pas oublié cette prudence, puisqu'il avait déjà par le passé traversé des lieux bien plus incertains -ne serait-ce que la forêt où "messire Kazuma" l'avait sauvé.


"Je ne pense pas que cela soit réèlement un problème pour vous" ? Là encore, je ne vois pas comment être surpris par une telle affirmation. Nombre d'individus, notamment ceux ayant dédié leur existence au combat, présentent un instinct hors du commun pour ce qui est de jauger une personne inconnue -par les signes subtils reflétant sa nervosité ou sa sérénité, hmm, je crois. Que ce sixième sens existe ou non, beaucoup lui accordent une grande importance ; il n'est pas impensable que maîtresse Higura ait ressenti une force (spirituelle bien sûr) chez mon maître, sans se baser sur aucune preuve tangible.
Il n'est pas non plus impensable que maîtresse Higura posséde quelque attitude lui permettant, pourquoi pas, de détecter l'aura magique résiduelle entourant Pandore ; rien ne l'empêchait d'être une magicienne déguisée en samouraï, quelque créature surnaturelle ayant dédié sa vie à la guerre, une magicienne formée au port du sabre, un individu du genre de maître Pandore, une entité magique ayant décidé d'adopter l'apparence d'un combattant pour traverser la route …

Le nombre de possibilités est tel qu'il serait fastidieux de toutes les énumérer ; arrêtons-nous là, et considérons simplement qu'elle semblait posséder un sabre, et être convaincue de la sécurité de Pandore.

Du moins, hmm, c'est ce que j'ai cru comprendre du rapport de mon maître, qui, comme tout un chacun, entretient un lien parfois distant avec la pure réalité.


Bref. Maître Pandore demanda donc à maîtresse Higura de préciser ce qu'elle entendait exactement par ses mots -amusant retournement de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Ven 26 Juin - 7:39

La jeune fille ne tourna pas la tête, elle s'attendait à ce genre de réaction, et elle s'attendait aussi à ce qu'il pose une question de ce type là:
"Qu'entendez-vous par là, mademoiselle Higura ?"

Elle continua d'avencer sans regarder l'homme du nom de Pandore. Puis elle cligna des yeux deux fois et dit enfin:

"Il est vrai que dans tout le pays, il y a des endroits assez dangereux comme la route infinie ou nous nous trouvons actuellement est un des endroit moyennement dangereux. Explications:
pour moi il y en tout trois types de lieu différents:
-les lieux à faible danger
-les lieux moyennement dangereux
-ainsi que ceux qui le sont fortement
La plaine est un lieu peu dangereux, il y parfois des animaux ou encore des insectes, mais il y a des formes de vies. Ici, il n'y a pas de vie, les fleurs poussent c'est vrai, mais cette route est réputée pour être une route dangereuse, même si elle est le seul chemin vers les autres lieux de l'est, elle est dangereux, car il y a des bandits. Parfois on y croise des monstres"

fit la jeune fille en soupirant, puis elle continua:

"Mais ce n'est rien comparé à l'endroit vers lequel tu te dirige... Le chateau de l'infini est beaucoup, beaucoup plus dangereux que cette route de monstres. je ne m'y suis jamais aventuré lorsque j'étais plus jeune, et je n'ai rien prévue d'une telle exurtion."

*j'ai d'autres choses à faire*

"Ceux qui y sont allés ne sont jamais revenus... Mais je ne sais pas réèlemeent si c'est dangereux pour toi, je sens quelque chose en toi, qui peut t'aider à t'en sortir si tu fais une mauvaise rencontre..."

Elle s'arreta de parler en même temps que de marcher.

"Tiens tiens..."

Deux ombres s'étaient dréssées devant eux.

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Ven 3 Juil - 9:01

Maître Pandore écouta l'explication de maîtresse Higura avec, hmm, un intérêt non dissimulé. Il n'avait pas l'air particulièrement inquiet -du moins c'est ce qu'il me raconta par la suite. Peut-être, comme tout un chacun, ne perd-il que peu d'occasions de se présenter sous un jour meilleur que ce qu'il en est réellement ... si cela a un sens pour quelqu'un comme lui-, malgré les descriptions de plus en plus, hmm, angoissantes de maîtresse Higura. Un éventuel observateur plus attentif que la guide de Pandore eut même pu entr'apercevoir une ébauche de sourire apparaître furtivement au coin des lèvres de mon maître, à la phrase "Ceux qui y sont allés ne sont jamais revenus...". Ou bien ce n'était qu'un effet du soleil de plomb.

Alors que Pandore ouvrait la bouche pour répondre -dieu seul sait quoi- à maîtresse Higura, celle-ci s'arrêta si brusquement que Pandore, qui la suivait, se trouva à ses côtés avant de réagir et finalement s'immobiliser à son tour.

"Phénomène, ma foi ... intéressant ! (rire)" commenta Pandore sobrement.

Devant les deux voyageurs se tenaient deux ombres. Posées sur l'asphalte au milieu de la route infinie, elles semblaient se passer fort bien d'un quelconque support matériel susceptible de les projeter.

"Laissez-moi deviner ... Nous approchons du Château de l'Infini ... ou bien mon sens de l'orientation me joue encore des tours ! (rire)"
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Sam 1 Aoû - 4:12

"Nous approchons ... mais nous en sommes encore loin..." lacha la jeune fille en soupirant.
*et ce n'est que le début, j'en ai bien peur, enfin je savais à quoi je m'attendais en venant ici...*
Puis elle se tourna vers les deux étranges ombres pour demander:


"Qui êtes-vous?"

D'une grande froideur, elle ne voulait pas perdre son sang froid après ce qu'elle venait de raconter à Pandore. Elle regarda les silhouettes noires se tairent -et par la même occasion ne pas lui répondre. Ce, qui l'exaspera un peu. Ils commencèrent alors à s'approcher des deux voyageurs. Mais malgrès le fait qu'ils devenaient de plus en plus proche, ils restaient ternes et noirs, on ne pouvait distinguer qu'une et unique chose, identique aux deux silhouettes.

Deux sourires dont les dents brillaient grâce au soleil jaune. Des dents pas comme les autres...

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mer 12 Aoû - 9:50

Arrivé à ce point de mon récit, il convient de faire une courte pause pour clarifier les choses.
Je n'ai pas, personnellement, assisté à cette scène. Je n'étais pas aux côtés de mon maître lors de l'attaque des "ombres". Je n'ai, en vérité, rien vu.
De leurs côtés, maître Pandore et maîtresse Higura étaient bien trop occupés à combattre pour se figurer une vision lucide et globale de la situation. Le combattant qui se concentrerait sur l'aspect exact de son ennemi plutôt que sur ses manœuvres ne ferait pas un très bon serviteur.

Cet assaut n'a pas vraiment eu de spectateur. Je tiens mon récit initial d'un Pandore fantasque, qui me relata lui-même les conclusions auxquelles il avait abouti après le témoignage de la guerrière (après le combat, il était quasiment certain qu'elle en était une). Vous en conviendrez, c'est un matériau bien maigre pour faire le rapport de phénomènes si inhabituels.

Faute de mieux, je prends donc sur moi de combler les trous de ce récit avec mon imagination. Il en paraîtra infiniment plus vivant et plus clair que si je l'avais laissé en état ; j'espère que vous me pardonnerez cette liberté.
Après tout, peut-être que tout s'est vraiment déroulé comme je vais l'exposer. Je me targue de connaître assez bien mon maître pour prévoir ses réactions.
Qui se soucie de la vérité absolue, de toute façon ? Seule compte la manière de la décrire, qui est propre à chacun.

Bien. Ce point éclairci, revenons à la situation initiale.
Maîtresse Higura, auriez-vous la grâce de compléter mes maigres descriptions par vos souvenirs ? Peut-être que c'est ainsi, en mêlant la distance et la proximité, que la vérité peut être approchée du plus près.

Merci encore, maîtresse Higura. Je vous en sais gré infiniment.



Les ombres poursuivirent leur approche, tout en s'éloignant de plus en plus l'une de l'autre, dans une manœuvre de prise en tenaille du plus bel effet -entre nous, une telle tactique aurait sans doute été bien plus efficace contre une personne seule. Il paraissait évident à leur sourire carnassier qu'elles se préparaient à l'attaque.

Oh, je crois que n'ai pas encore parlé de leur sourire. Quel piètre narrateur je fais. Enfin, il n'est jamais trop tard pour bien faire, je viens juste de commencer.
Au moment où les ombres apparurent sur la Route Infinie, elles n'étaient que des masses de ténèbres informes. Puis mes deux maîtres purent constater, comme elles s'avançaient, qu'elles possédaient des dents fort curieuses : luisantes et translucides, des dents qui paraissaient être plus en verre teinté qu'en émail, et être de surcroît fort pointues. Lorsque les ombres prirent leurs positions, on leur découvrit également des semblants d'yeux.

Bien sûr, il se pourrait que les ombres aient possédé ces attributs dès leur apparition, et que leur découverte successive résulte du rapprochement tout aussi progressif des créatures, permettant de mieux distinguer leurs détails.
Toutefois, il se pourrait également que si ces organes semblaient apparaître l'un après l'autre, cela fût effectivement le cas.
J'avoue avoir une tendresse particulière pour la deuxième hypothèse. Si nos ombres avaient été définies dès le début, elles se seraient sans doute montrées moins coriaces. Et puis, quitte à parler d'ombres dentues, autant parler d'ombres métamorphes. Je n'entamerai pas plus la crédibilité de mon histoire -pardon, de votre histoire, maîtresse Higura-, elle en paraîtra même meilleure, car plus étrange et palpitante.

Quoi qu'il en soit, métamorphes ou stables, les ombres, au moment de se jeter simultanément sur les seuls humains sur cette route, possédaient des mâchoires parfaitement développées et ce qui pouvait être des yeux.


Au fait, ai-je précisé que maître Pandore avait alors en main sa seule arme, une dague à la poignée d'argent ? Cela est fait maintenant.
Moi-même n'ai jamais su où il la rangeait, pour qu'elle passe si inaperçue dissimulée et puisse malgré tout être sortie si vite. Je me fais d'ailleurs souvent la même remarque concernant mademoiselle Alice. Son tablier ne devrait pas pouvoir contenir autant d'ustensiles de cuisine.

Peut-être ne suis-je tout simplement pas très observateur ?
Enfin, cela n'a pas d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mar 1 Sep - 8:02

La jeune fille regarda Pandore du coin de l'oeil, qu'avait-il l'intention de faire avec cette dague, qui d'ailleur était très belle, et la jeune fille l'avait déjà bien remarqué. Elle avait donc sortit son épée et lorsque l'une des deux choses s'était approchée le plus pres d'elle. Elle commenca à le trancher avec le plus bel effet, mis à part le fait qu'elle ne voyait toujours pas son visage, ce qui déplaisait fortement à la jeune fille.

Pourtant malgrès le fait que l'ombre qui venait d'être décomposée en deux morceaux gisait au sol, l'autre forme s'arreta tout d'un coup et finit par ne plus bouger. or Tigra penssait avoir pu atteindre au moins deux organes vitaux de cet ennemi, mais celui ci se redressa comme si de rien n'avait été pour restituer la chair qu'il lui manquait. Au bout de ses doigts de long ongles commencèrent à pousser.

Il n'eut pas trois pas à faire pour rendre le coup à celle qui lui avait donné. Et même si il avait absolument bien visé, ce n'était pas suffisant, car la demoiselle avait esquivé -de justesse il faut le dire, car elle ne s'attendait pas à ce retournement de situation- à l'attaque soudaine de la bête.

Une entaille au niveau du bras apparut, ce qui mis la jeune fille dans une sorte de mauvaise posture. Elle avait l'impression que malgrès le fait qu'elle l'avait tranché de haut en bas, rien n'y ferait. Elle regarda en direction de Pandore, et de son coté que se passait-il?

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Dim 13 Sep - 12:50

À partir du commencement du combat en lui-même, je dois admettre à mon grand dam que je n'ai pu obtenir de Pandore que des descriptions, hmm, évasives en ce qui le concerne. Par contre il m'a décrit par le menu les remarquables talents de maîtresse Higura en matière d'escrime et d'esquives. Je me demande toujours s'il n'a pas accordé plus d'attention à sa guide qu'au danger qu'il pouvait lui-même courir. Cela étant, il s'en est tiré sans une égratignure, comme, hmm, d'ordinaire devrais-je dire, alors peut-être pouvait-il se le permettre. Peut-être aussi a-t-il jugé que ses piètres qualités de combattant étaient bien moins intéressantes pour son récit. Toujours est-il que je ne sais que peu de choses sur ce que je vais à présent tenter de décrire malgré tout.

Maîtresse Higura était donc confrontée à une ombre particulièrement résistante. Malgré ses, hmm, admirables tentatives, la créature refusait de se laisser mettre à terre. On pouvait alors se demander si ces choses étaient mortelles, ou du moins révocables, mais par chance pour mon maître la réponse devait plus tard s'avérer positive.

Pandore, quant à lui, n'avait pas les mêmes difficultés avec son adversaire. Quand les deux ombres s'étaient séparées, celle qui s'était approchée de lui s'était faite de plus en plus, hmm, hésitante dirions-nous. Ses contours étaient devenus plus flous, et son étrange dentition avait fondu comme neige au soleil, de même que ses yeux. Elle s'était mise à tourner autour de mon maître, comme si elle cherchait une ouverture dans sa garde. Fait étrange, car Pandore m'assura qu'il n'avait même pas levé sa dague.

L'ombre semblait indécise quant à la conduite à adopter, voire même quant à la forme à adopter, puisque son contour se brouillait sans se stabiliser, la faisant ressembler à une silhouette humaine mais mouvante comme elle tournait autour de Pandore. Au bout de quelques tours -le temps qu'il fallut à maîtresse Higura pour constater que, même tranchée en deux, la créature qu'elle combattait demeurait, hmm, particulièrement agile-, l'ombre qui assaillait Pandore parut d'un coup se décider. Sa forme se fit plus nette -silhouette humaine sans signe particulier, à l'exception peut-être de la présence d'yeux à nouveau, comme deux anneaux dorés.

Pandore ne parut pas prêter à cette décision une attention remarquable. C'est à peu près à ce moment qu'il put admirer l'esquive spectaculaire de maîtresse Higura -commentée d'un "Bravo mademoiselle Higura !" emphatique.

Ainsi, quand maîtresse Higura jeta un rapide coup d'oeil vers Pandore, elle le découvrit occupé à regarder intensément non pas l'ombre qui lui tournait autour, mais l'ombre qu'elle combattait elle.

La créature face à Pandore parut, l'espace d'un instant si court que je ne peux m'empêcher de me demander à quel point la description de ce qui va suivre n'est pas le fruit de l'imagination de maîtresse Higura -loin de moi l'idée de vous critiquer, mais la route infinie avait déjà prouvée qu'elle pouvait se jouer des sens, alors peut-être recommençait-elle ?-, hmm... Je disais donc que l'ombre qui regardait Pandore parut durant une fraction de seconde empreinte d'une grande perplexité, puis elle croisa le regard d'Higura. Le temps d'un clin d'oeil, le haut de son corps enfla démesurément. Son visage s'allongea, les crocs qui avaient disparu ressurgirent brutalement, elle déploya comme des ailes immenses des bras pourvus de griffes, prête à les abattre sur Pandore.

Et Pandore se retourna.

J'ai longuement discuté de la scène avec lui, et il m'a juré à plusieurs reprises n'avoir jamais vu la forme décrite par maîtresse Higura. C'est cela qui me fait douter de la réalité de cette vision, car, hmm, pourquoi cette ombre aurait-elle ainsi muté pour un temps si court ? Je ne peux trouver d'explication logique à ce phénomène -ce qui ne veut pas dire qu'il n'en existe pas. Je pourrais ne pas l'avoir trouvée-, et un phénomène illogique n'a aucune raison d'être.

Toujours est-il que l'ombre, redevenue silhouette humaine aux yeux dorés, recula d'un pas.
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Dim 11 Oct - 12:45

Pandore semblait alors contempler la créature en face de Tigra. Mais celle ci semblait bien plus resistante que ce qu'elle avait imaginé. Soudain, elle se souvenu que quelque chose. Elle s'arreta enfin et abaissa son arme. Elle ferma ensuite les yeux. Elle venait de se souvenir d'une chose très importante lorsqu'il faut voyager par le biais de la route infinie.
Cette chose était si important que l'on pouvais en mourir.


Cette chose était que sur la route infinie, certaine choses réèlles peuvent arrivées, mais aussi certaines choses irréèlles causées par le soleil et les plantes hallucinogènes du coin. Nous pouvons voir des choses comme si c'était vrai et si nous y croyons nous nous faisons dévorer par ces choses. Leur visibilité n'est dûe qu'au fait de l'esprit de chaque personne qui y voyage. Les illusions sortent de leur esprit et se mèlent alors à la vision. Deux personnes voyageant ensemble ne verront pas la meme vision, mais ils peuvent aussi voir la vision de l'autre. Ainsi l'illusion peut tuer si on y croit.

Tigra abaissa sa garde et rengea son épée dans son fourreau en fermant les yeux. L'ombre découpa alors le corps de la jeune fille dans sa verticalité, mais elle ne fit que la traverser... et disparut juste après.

*jamais simple de savoir ici...*

Elle se retourna alors vers Pandore et le regarda.
"Ce n'est qu'une illusion!" lui cria t-elle, ne percevant plus l'autre ombre
*il faut qu'il en soit persuadé pour qu'elle disparaisse totalement...et pour ne pas que l'illusion ne le tue*

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Pandore
~Niveau débutant~
avatar

Nombre de messages : 34 Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Dim 20 Déc - 9:31

À l'avertissement de maîtresse Higura, Pandore sourit. Il refuse encore aujourd'hui de me donner la raison de cet acte, prétextant qu'il s'agit d'une, hmm, évidence. Je ne comprend pas ce qu'il veut dire par là. Mes efforts d'analyse s'écoulent sur lui comme l'eau sur les plumes d'un canard, et... Mes excuses. Je vous parlais du, hmm, combat.

La créature restante ne semblait guère vaillante, à l'instant que je vous décris. Apparemment sur la défensive, elle tentait de contourner Pandore, sans grand succès. Mon maître la suivait du regard, manifestement plus, hmm, intrigué qu'effrayé par cette ombre aux yeux comme des anneaux d'or. Maîtresse Higura quant à elle laissait percer dans son attitude quelque peu d'inquiétude pour son impromptu compagnon de route -c'est, du moins, ce que je peux imaginer d'après le contexte. J'ai beau ne pas avoir vécu cette scène, certaines choses s'imposent d'elles-mêmes-, qui pourtant n'était pas en difficulté immédiate. Sous le regard conjoint des deux voyageurs, l'ombre se voûta, devint plus, hmm, animale ; ses bras se firent plus squelettiques, ses côtes plus saillantes, et des excroissances reparurent dans son dos.

Puis Pandore fit un pas vers elle.

Plus un mouvement. Les métamorphoses en cours cessèrent sur le coup, comme si la créature avait été, hmm, frappée de paralysie. Lentement, ses contours se brouillèrent, et elle reprit son apparence précédante. La silhouette, humaine, semblait à présent comme hypnotisée. Au fond de ses yeux, les anneaux d'or brillaient, paraissant presque, hmm, tourner sur eux-mêmes. Doucement, Pandore fit un pas de plus. Puis un autre. À présent à portée d'attaque de la créature, il sourit de nouveau.

"Je te reconnais ! (rire) Ou du moins, je connais ta soeur..."

Et, d'un geste brusque, il plongea sa lame dans le ventre de la créature.

La scène qui s'ensuivit est un peu confuse, et l'explication qu'en fit mon maître n'a pas la clarté qui eut permis de la démêler. Il semblerait que, plus ou moins, hmm, simultanément et sans transition, l'ombre se soit effondrée et ait bondit sur lui. Je ne conçoit pas qu'il soit physiquement possible de combiner ces deux mouvements : l'un porte vers le sol, l'autre, par un, hmm, effort volontaire, porte vers le haut, ou du moins vers l'avant. Cependant Pandore ne semble pas s'en préoccuper. Il affirme en riant m'avoir donné la version la plus, hmm, proche de la réalité qu'il soit possible de posséder. Je suis donc bien obligé de me baser sur celle-ci pour ma narration de la mésaventure, même si j'eus préféré disposer d'un matériau plus fiable.

Toujours est-il que, à l'instant d'après, l'ombre avait disparu. Essuyant négligemment le sang qui perlait encore de la lame de sa dague, Pandore jeta un coup d'oeil au sol à ses pieds, et, voyant l'ombre de son corps sur la route, s'exclama

"Eh ! (rire) Il me semblait bien, aussi !"
Revenir en haut Aller en bas
Tigra Higura
Administrateur~Niveau 7~
avatar

Nombre de messages : 1194 Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   Mar 29 Déc - 5:59

Le problème fut rapidement résolu, la jeune fille ne compris pas grand chose, mais la situation de danger avait prit fin, définitivement apparement. Elle faisait confiance à Pandore. Pourtant elle ne savait pass grand chose sur lui, d'ou il venait comment est-ce qu'il vivait, par quoi il vivait, ou travaillait-il et quel travail faisait-il, connaissait-il du monde, avait-il des frères, comment était sa famille, composée de qui...Tant de questions auxquelles elle aurait aimé avoir des réponses mais apparement elle ne souhaitait pas les poser, du moins peut-etre pas tout de suite ou peut-etre pas du tout. Mais elle avait bien observer le jeune homme agir, mais pour le moment ne s'en faisait pas d'idée très nette ou précise...

Par ailleurs, le problème réglé, il suffisait de continué d'avancer. On ne pouvait rien faire d'autre pour tout expliquer. Tigra regarda alors Pandore, puis elle dit calmement ayant repris son assurance:

"bon bah on peut continuer alors..."

Puis elle soupira:

"la prochaine fois..je passerai autre part..."

Elle continua d'avancer...

______________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://tigrayasha.coolbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers les hauteurs [Tigra Higura]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers les hauteurs [Tigra Higura]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti
» Retour vers son coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone RPG :: Territoire du Nord :: Village-
Sauter vers: